Aussillon.fr

Mes démarches

Les mutations de Béatrix Alquier

14/11/2014

Cliquez sur les images pour agrandir


« Le fil conducteur de mon œuvre, c’est la recherche de la lumière ». Artiste pluridisciplinaire, qui jongle entre la céramique, la photo, le bronze, la sculpture, la vidéo, le son et donc les lasers (comme à l’Apollo), Béatrix Alquier a commencé ce travail en 2008 dans son atelier de Négrin. Elle en livre deux illustrations à la galerie aussillonnaise jusqu’au 12 décembre. La première salle du « Château » abrite une réflexion sur le corps féminin, au travers de photos associées à des projections de peinture et assemblées en diptyques ou triptyque : « Les corps sont transformés en paysages, explique l’ancienne élève des Beaux-Arts de Toulouse. Cela explique en partie le titre de l’accrochage « Mutatis mutandis », avec des éléments essentiels, l’ordre de la nature et le corps féminin. C’est une évocation de la mutation de la nature et du corps. » Dans la deuxième pièce, les œuvres de la jeune Mazamétaine (36 ans) sont pour le moins « personnelles ». Béatrix Alquier a, en effet, choisi d’utiliser un matériau aussi original qu’inédit, « le sang menstruel. Mélangé à de l’encre de Chine, du pastel, du feutre…, j’en ai fait des portraits ou des paysages. Ce sont autant de tatouages, qui composent une sorte d’allégorie. » Il ne manquait à « b.a.3x », son pseudo, qu’à encadrer ses créations dans du magnifique bois de chêne ou de hêtre pour les offrir aux regards des amateurs du château de La Falgalarié.

Contacts mairie

Cliquez ici pour nous contacter. Tél : 05 63 97 71 80

Météo Aussillon

Accès à la ville

plan

Journal Municipal

Lo Montanhol

Lo Montanhol